Curiosités

Cahors

Cahors est la capitale du département du Lot.  La ville est lovée dans un méandre du Lot, à 35 kms de Saint-Matré.  Le point de vue du Mont Saint-Cyr vous offre un beau panorama avec une vue magnifique sur la ville.


Cahors, vue du Mont Saint-Cyr

Cahors est une ville de 6.500 hectares (10 fois la taille de Saint-Matré en superficie) et 20.000 habitants (160 fois la taille de Saint-Matré).  Fondée par les Romains, Cahors était un centre commercial et universitaire florissant au Moyen Âge.

Le Pont Valentré est un pont de renommée mondiale.  Il s’agit d’un pont fortifié du XIVe siècle sur le Lot (construction débutée en 1308), dont les sept arches s’étendent majestueusement sur la large rivière.  Les lourdes tours hautes de 40 m avec leurs meurtrières et les créneaux pointus montrent clairement que le pont faisait partie des fortifications médiévales.


Pont Valentré, Cahors

La tour du milieu, qui servait de belvédère, peut être escaladée en juillet et août.

La longue période de construction du pont, plus d’un demi siècle, donna naissance à une belle légende.  Exaspéré par la lenteur des travaux, le maître d’oeuvre signa un pacte avec le Diable.  Selon les termes de ce contrat, Satan mettrait tout son savoir-faire au service de la construction, et s’il exécute tous ses ordres, il lui abandonnerait son âme en paiement.  Le pont s’éleva avec rapidité et le contrat arriva à son terme.  Pour sauver son âme, car il ne tenait pas à finir ses jours en enfer, le maître d’oeuvre demanda au diable d’aller chercher de l’eau pour ses ouvriers, avec un tamis.  Satan revint naturellement bredouille, l’exercice étant impossible, et perdit son marché.  Décidé à se venger, le Diable envoya chaque nuit un diablotin pour desceller la dernière pierre de la tour centrale, dite Tour du Diable, remise en place la veille par les maçons.  Ce n’est qu’à la restauration de l’édifice en 1879 que le défaut fut corrigé.  La nouvelle pierre est marquée par un diable sculpté qui tente visiblement de la détacher à nouveau.  

Depuis la ville, vous découvrirez la statue en haut à l’angle droit de la tour du milieu.  Ce pont fait partie des Ponts Remarquables du Sud de la France.

La vieille ville de Cahors vaut certainement le détour.  La promenade le long des ‘jardins sécrets’ est une bonne base de départ.  Cahors a été récompensé à plusieurs reprises pour cette initiative.

Montcuq

Une petite ville typique et charmante à 12 km de Saint-Matré, à juste titre fière de son marché du dimanche matin parfumé et coloré très fréquenté en haute saison.   Depuis le marché, vous pourrez monter à travers des ruelles étroites jusqu’à la tour du donjon qui surplombe la région.


Montcuq

Puy l’Evêque, Bélaye, Montcabrier, Penne d’Agenais, Lauzerte,  …

Ces villes et villages offrent chacun à leur tour à leurs visiteurs des points de vue fantastiques, de beaux châteaux (viticoles), du canoë sur le Lot, des cours médiévales où le temps semble s’être arrêté depuis des siècles, … et tout cela dans un rayon d’environ 25 km autour de Saint-Matré.


Penne d’Agenais

Saint-Cirq-Lapopie

Une ville médiévale d’une beauté exceptionnelle, devenue depuis un véritable village d’artistes et d’artisans.  Elle est située sur une paroi rocheuse qui s’élève au-dessus des rives du Lot.  La route de Cahors à Saint-Cirq-Lapopie longe les rochers, et vaut le détour en soi, mais le summum est bien sûr Saint-Cirq-Lapopie.  Laissez votre voiture en bas de la ville, et découvrez à pied la promenade balisée jusqu’à ce village formidable, où vous vous replongez à l’époque du Moyen Âge.  Une étape incontournable de votre séjour (à +/- 60 km).


Saint-Cirq-Lapopie

Rocamadour

Lieu de pèlerinage de renommée mondiale qui, pour ainsi dire, est suspendu à un rocher de 120 mètres de haut.  Ce lieu de pèlerinage se trouve sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle et porte le nom du saint Saint Amadour.  

La Vierge noire attirait jusqu’à 30.000 pèlerins par jour au Moyen Âge.  Beaucoup d’entre eux n’avaient pas voulu ce voyage, le pèlerinage leur avait été imposé comme pénitence.  A son arrivée à Rocamadour, le pénitent devait revêtir une robe avec des chaînes autour du cou et des bras, puis devait monter à genoux les 216 marches du grand escalier menant du village au sanctuaire.  Il demandait alors pardon devant l’autel de la chapelle et y recevait une déclaration attestant de son acte ainsi que le signe du pèlerinage en plomb.

Faites vous-même ce parcours en imaginant le calvaire qu’il put être autrefois (à +/- 70 km).


Rocamadour

Sarlat

Sarlat est une cité médiévale de conte de fées, nichée entre la Dordogne et la Vézère, blottie dans un paysage vallonné.  La vieille ville de Sarlat possède le plus grand nombre de bâtiments classés d’Europe au kilomètre carré.  Flanez dans ses petites ruelles.  A environ 60 km de Saint-Matré.


Sarlat

Marrchés et Brocantes

Tous les jours il y a un marché dans la région.  Ceux-ci ont généralement lieu le matin même si ça et là des marchés nocturnes sont organisés.

Soirées gourmandes

Pour les vrais bons vivants, diverses soirées gourmandes sont organisées dans la région pendant la haute saison.  Sur ces petits marchés de nuit chaleureux, vous pourrez déguster les produits régionaux et constituant librement votre repas aux différents stands.  Vous pourrez ainsi choisir entre diverses entrées, plats principaux et desserts.  Les vins vous sont proposés au verre ou à la bouteille et tout le nécessaire est fourni.  Un moment convivial de partage à l’une des nombreuses grandes tables installées pour apprécier nourriture, vin et bonne compagnie le tout en musique.  L’animation musicale vous invite à la danse, au chant et à la fête jusqu’au petites heures si vous le souhaitez.

 

Château de Bonaguil

Imposante forteresse du XIIIe siècle transformée au XVe en une place forte presque imprenable.  A 25 km de Saint-Matré.  Peut être visité.  Le long de la colline qui mène au château, vous avez un sentier de randonnée d’escalade qui en vaut la peine et vous fait passer devant quelques petites boutiques où des artisans proposent à la vente le fruit de leur savoir-faire.

Bonaguil

Château de Biron

Le château est situé à la frontière du Périgord et de l’Agenais et fut le siège de l’une des quatre baronnies du Périgord : le Périgord Pourpre.

En ce qui concerne le style architectural, chaque siècle a laissé son empreinte : médiéval, gothique, renaissance au style Versaille.  L’occurence de tous ces différents styles architecturaux côte à côte crée une architecture exceptionnelle.

Le château est entièrement meublé, ce qui vous donne une bonne idée de la façon dont les gens y vivaient.  Il a servi de décor à plusieurs films. (± 40 km)


Château de Biron

Pech Merle

Dans la grotte de deux kilomètres de long, vous trouverez des pétroglyphes préhistoriques considérés parmi les plus beaux de France.  C’est ausi une belle grotte de stalactites.

Dans la grotte, vous pourrez admirer des dessins de bisons, de chevaux, de mammouths, d’aurochs, de cerfs et de personnages dont la signification n’est pas claire.  De plus, on trouve des mains au pochoir dans ces grottes.  Avec cette technique, la main est pressée contre la roche et un colorant en poudre est soufflé dessus.  De cette manière, une empreinte de la main est créée sur le rocher.  Il y a aussi des dessins de personnes et un certain nombre d’empreintes de pas pétrifiées dans les grottes.

L’image la plus connue est celle du cheval pointillé (Cheval de Pomelé). L’empreinte de main négative avec les treize points est également très spéciale. 

L’existence du système de grottes était déjà connue au début du 20ème siècle, mais la grotte avec les dessins a été découverte en 1922 par deux garçons français âgés de 15 et 16 ans.  Au fil des ans, une dizaine d’autres grottes avec des pétroglyphes ont été découvertes à proximité mais seule Pech Merle est ouverte au public (limitée à 700 visiteurs par jour dans la grotte).  Il est donc conseillé (et certainement nécessaire en été) de réserver à l’avance.

 

Tout comme dans la très célèbre grotte de Lascaux (voir ci-dessous), les dessins de la grotte du Pech Merle ont été réalisés il y a plus de 20.000 ans par l’homme de Cro-Magnon.

Lascaux

Les peintures se concentrent principalement sur les animaux : bisons, cerfs, rhinocéros, bovins, chevaux, rennes et taureaux.  Les dessins et les couleurs en terre ont été bien conservés.  De nombreuses « peintures » ont des surfaces complètement colorées, d’autres sont exécutées sous forme de dessins au trait et de gravures puissants.


Cependant, la grotte est menacée par des bactéries et des champignons.  Les scientifiques ont découvert des champignons, de miniscules poils duveteux blancs, sur le fond et les parois latérales.  Ce n’est pas la première fois que des problèmes surgissent.  En 1963, le public a dû se voir refuser l’accès en raison de la formation d’algues vertes et de champignons, qui sont dues à un afflux incessant.  Depuis, la grotte n’est plus ouverte au public.  Dans une grotte voisine à 200 mètres de la grotte originale, cependant, une réplique (Lascaux II) a été réalisée qui est accessible au public.  Cette réplique est mieux adaptée pour recevoir de gros flux de visiteurs et est également adaptée aux personnes handicapées.  


We gebruiken cookies om het verkeer op onze website te analyseren. View more
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
Berichten op deze site kunnen ingesloten (embedded) inhoud bevatten (bijvoorbeeld video\\\'s, afbeeldingen, berichten, etc.). Ingesloten inhoud van andere sites gedraagt zich exact hetzelfde alsof de bezoeker deze andere site heeft bezocht. Deze sites kunnen gegevens over je verzamelen, cookies gebruiken, extra tracking van derde partijen insluiten en je interactie met deze ingesloten inhoud monitoren, inclusief het vastleggen van de interactie met ingesloten inhoud als je een account hebt en ingelogd bent op die site.

   

Save settings
Cookies settings